Des enquêteurs luttent contre les logements inoccupés

Il y aurait environ 20.000 logements inoccupés à Bruxelles et il existe des enquêteurs pour les trouver, et éventuellement sanctionner leurs propriétaires.

Lorsqu’un bâtiment est suspecté d’inoccupation, un enquêteur employé par Bruxelles Logement constate l’état de la bâtisse. S’il s’avère que le logement est effectivement inoccupé, une amende peut-être dressée selon une formule bien spécifique : 500€ X la longueur de la façade X le nombre d’étages X le nombre d’années d’occupation. Un travail de dialogue suit alors avec les propriétaires pour trouver une solution. La cellule logements inoccupés a décidé d’engager 15 nouveaux collaborateurs, dont cinq nouveaux enquêteurs.

Ecouter l’interview de Nawal Ben Hamou au sujet de bâtiments présumés inoccupés à Bruxelles, dans Toujours + d’Actu

■ Reportage de Jim Moskovics, Nicolas Scheenaerts et Laurence Paciarelli