Coupe du Monde au Qatar : “Les autorités politiques auraient dû s’abstenir d’y aller”

Les polémiques autour de la Coupe du Monde au Qatar sont toujours bien présentes, et encore plus à quelques heures du premier match des Diables Rouges. Dans ce sens, le collectif “Pas Qatar ce soir” invite à boycotter la Coupe. Pour en parler, Sarah de Liamchine (Présidente de Solidaris Wallonie et co-directrice de Présence et Action Culturelle) était l’invitée de + d’Actu.

Dans son interview, elle revient sur le boycott des supporters, l’interdiction des Diables à porter le brassard arc-en-ciel, et également sur le boycott des politiques. Selon elle, il aurait fallu que les politiciens n’aillent pas au Qatar. “Les autorités belges auraient dû s’abstenir d’y aller et la ministre a essayé de se justifier en disant, j’y vais maintenant, parce que si la Belgique gagne, ça pourrait montrer que c’est moins grave“.

À revoir également : Le brassard arc-en-ciel interdit lors de la Coupe du monde au Qatar : les Diables pris au piège

Et malgré la volonté des politiciens d’y aller avec un message fort et clair sur les droits humains et d’essayer de le porter devant des discussions diplomatiques, pour Sarah de Liamchine, c’est trop tard.Il aurait certainement fallu porter ce message clair plus tôt. Et avant la compétition. Parce qu’en y allant, on cautionne, quelque part, le régime politique avec toutes ses dérives“.

À revoir aussi : Coupe du Monde au Qatar : un bar bruxellois annonce qu’il va boycotter l’événement

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Sarah de Liamchine

 

Camille Paillaud