Ariane de Lobkowicz quitte DéFI pour rejoindre le MR bruxellois

Ariane de Lobkowicz est notamment à la base de la proposition d’ordonnance visant à interdire l’abattage sans étourdissement.

La députée régionale Ariane de Lobkowicz, 5e score sur la liste DéFI lors des élections de 2019, siègera désormais sur les bancs du MR, confirment les libéraux, vendredi, dans un communiqué.

Uccloise de 27 ans, Ariane de Lobkowicz est notamment à la base de la proposition d’ordonnance visant à interdire l’abattage sans étourdissement, un texte soutenu à l’époque par le MR.

En quelques mois, deux députés DéFI ont quitté leur groupe pour rejoindre le MR : Sadik Köksal, et aujourd’hui Ariane de Lobkowicz d’Ursel. Avec l’arrivée de Bertin Manpaka, venu du cdH en 2020, le groupe MR au parlement bruxellois est maintenant le plus grand groupe politique de cette assemblée, passant de 13 à 16 députés, rappelle le MR.

“Il n’y a pas d’OPA”

Il n’y a pas d’OPA sur DéFI. Des parlementaires se posent des questions, chez DéFI comme chez les Engagés, mais on ne fait pas de débauchage : les personnes prennent l’initiative de nous contacter“, souligne de son côté le président des libéraux, Georges-Louis Bouchez.

Pour lui, il y a un ou deux partis de trop en Belgique. “Aujourd’hui, si on ne constitue pas une force de centre-droit à 30-35 % de manière régulière, il n’y a pas de possibilité de changement structurels. Les points communs entre DéFI et le MR sur l’emploi, l’économie, la neutralité, voire la mobilité, sont quand même plus grands qu’avec PS et Écolo. Je suis convaincu de la nécessaire recomposition du paysage politique“, conclut-il.

Belga, image Belga