La Stib teste de nouveaux types d’arrêts

Il s’agit d’un arrêt “viennois” et d’un arrêt “sablier”.

La Stib teste de nouveaux types d’arrêts pour répondre aux changements des habitudes de mobilité, ont constaté nos confrères de Bruzz. Il s’agit d’arrêts “à la viennoise”, expérimenté à la place Lieds, à Schaerbeek. L’arrêt et la chaussée sont en fait situés au même niveau. Les passagers descendent donc sur la chaussée, où les voitures sont également autorisées à circuler. La sécurité des usagers tient ici à la synchronisation des feux avant l’arrêt. Aucune voiture n’est donc censée rouler au niveau de l’arrêt lorsque le tram débarque ses passagers.

L’arrêt Côteau, également situé à Schaerbeek, bénéficie également d’une phase de test. Un arrêt dit “sablier” y est expérimenté. Les voitures roulent ici sur les rails du tram, l’arrêt est quant à lui partagé par les piétons, mais également par les cyclistes. Ces arrêts sont assez larges, ils permettent donc d’accueillir de nombreux voyageurs. Comme le confie la porte-parole de la Stib à nos confrères, ces dispositifs ne sont pleinement efficaces que si les trafic de transit est assez restreint.

T.D.