“Black Lives – from Generation to Generation” : un projet musical pour dénoncer les inégalités au Botanique

Le projet musical destiné à donner une voie aux vies noires se produira sur la scène du Botanique ce jeudi 10 novembre.

25 artistes américains, africains et caribéens s’unissent dans le projet “Black Lives – from generation to generation” pour dénoncer les inégalités et les violences raciales à travers leur musique. Ces artistes âgés de 20 à 80 ans, issus du jazz, du funk, des musiques africaines, du hip-hop ou encore rock, se sont regroupés pour donner une voie aux vies noires à travers ce projet d’union. Ce projet est porté par la productrice bruxelloise Stefany Calembert, qui a évoqué la naissance de ce groupe éclectique ainsi que ses projets dans Le 12h30.

“Le racisme, dans le monde en général, est toujours présent. Je voulais donc un projet qui peut permettre aux gens de prendre conscience que ces problèmes existent encore. Je souhaite réunir tout le monde, mettre toute mon énergie dans ce projet positif, qui reste sur le long terme”, explique Stefany Calembert. “Et ces musiciens, de plein de styles différents, sont bourrés de talents. (…) Tous ces styles mélangés, sur scène, forment l’un des plus beaux concerts qu’on puisse écouter aujourd’hui. C’est fort différent de ce qu’on entend actuellement”.

Une quinzaine de musiciens du projet seront présents ce jeudi 10 novembre sur la scène du Botanique pour un spectacle qui s’annonce très diversifié. “Sur scène, ils seront tous leaders et side-men en même temps. Tous se connaissent, s’écoutent… Cela permet de belles rencontres”, ajoute Stefany Calembert.

■ Interview de Stefany Calembert, porteuse du projet, par Fanny Rochez et Vanessa Lhuillier dans Le 12h30.