Découvrez   

Le stand de l’éditeur de Zineb El Rhazoui a été saccagé à la Foire du Livre

Le stand de l’éditeur de Zineb El Rhazoui, l’ancienne journaliste de Charlie Hebdo, a été saccagé à la Foire du Livre de Bruxelles mercredi soir. Un de ses ouvrages a été déchiré et une feuille où il est inscrit “sales fachos” a été posée sur la table. L’information a été confirmée par l’éditeur Ring sur sa page Facebook et par la Foire du Livre.

La journaliste franco-marocaine vit sous protection policière depuis les attentats de Charlie Hebdo. D’après la publication sur le compte twitter de Marie-France Blin d’Esprit Laïque, l’auteur serait un “jeune mec en sac à dos qui aurait déjoué la sécurité’.

L’acte de vandalisme se serait passé mercredi vers 23h45. Le lendemain matin, les membres de la maison d’édition Ring ont découvert un “stand ravagé”.

“Ce matin, nous découvrons le stand ravagé, des livres de Zineb El Rhazoui dégradés, des pages de Zineb déchirées, un policier des RG belges accroupi qui vérifie la présence de colis suspects, le renseignement français qui passe constater et recueillir la moindre information, les autres éditeurs alentours silencieux qui baissent les yeux” peut-on lire dans la publication facebook.

“Plusieurs plaintes pénales tomberont lundi matin”, prévient la maison d’édition.

La journaliste reviendra sur ce saccage ce vendredi à 12h45 sur BX1. Elle est l’invitée de l’Interview.

► L’ancienne journaliste de Charlie Hebdo, Zineb El Rhazoui, est l’invitée de L’Interview ce vendredi

La maison d’édition Ring s’est exprimée sur sa page Facebook.

 

De son côté, la Foire du Livre affirme avoir pris directement les dispositions nécessaires pour éviter que de tels incidents puissent se reproduire au sein de leur événement.

“La Foire a toujours voulu être un lieu de libre expression et de dialogue, dans le strict respect des lois nationales et internationales. Nous nous opposons à toute forme de violation de ces droits”, souligne le Conseil d’Administration de la Foire du Livre de Bruxelles dans un communiqué.

Partager l'article

15 février 2019 - 09h21
Modifié le 15 février 2019 - 14h26