Neo va-t-il être revu en profondeur?

Le centre de congrès prévu dans le projet de Neo 2 verra-t-il le jour? C’est la question que pose Le Soir suite à une nouvelle étude réalisée par un consultant allemand. Pour l’organisme, il faudrait mieux rénover les palais du parc des Expositions plutôt que de construire un centre. En tout cas, le contrat qui devait être signé en avril 2019 avec Cofinimmo et CFE par la Ville de Bruxelles et la Région ne le sera pas cette année voire peut-être même jamais. 

La construction d’un centre de congrès et d’un hôtel devait venir en deuxième phase. La première consiste en la construction d’un centre commercial de 80.000m², de 600 logements et d’une zone récréative. Cette phase devait servir à financer ensuite le centre de congrès. Seulement, le projet de réaménagement du plateau du Heysel date d’une dizaine d’années et ne correspond plus nécessairement aux besoins actuels. Les palais du parc des Expositions sont vieillissants et les salons comme Seafood décident de partir.

Pour le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS), et certainement aussi pour son partenaire de majorité Ecolo, il faut donc revoir le projet sans tabou. Pourtant Cofinimmo/CFE ont déjà fait travailler l’architecte Jean Nouvel pour le nouveau centre de congrès.

Toujours pas de cadre légal

En plus de cette refonte possible de Neo 2, Neo 1 prend du retard. Les permis d’urbanisme devaient être introduits en 2019 mais cela n’est toujours pas le cas. En plus, la Flandre vient de refuser la création de la liaison sous forme de tunnel sous le Verregat pour connecter au ring. Un autre accès doit être imaginé directement de l’A12.

Enfin, la modification du PRAS (plan régional d’affectation du sol) fait toujours l’objet d’un recours au conseil d’Etat. L’instance ne s’est pas prononcée sur le fond de l’affaire et cela inquiète de plus en plus les professionnels de l’aménagement du territoire. Le conseil d’Etat pourrait demander une nouvelle justification pour le choix régional de construire un centre commercial et une zone de congrès à cet endroit. Si tel est le cas, il faudra reprendre la procédure au début, soit un retard de plus de deux ans.

V.Lh. – Photo: Jean Nouvel

 

Partager l'article

25 septembre 2019 - 09h28