Magritte du cinéma 2019 : Patar & Aubier présidents

Vincent Patar et Stéphane Aubier, le duo le plus déjanté de l’animation belge, assureront la présidence de la neuvième cérémonie des Magritte du cinéma, le 2 février prochain. Les pères de la saga “Panique au Village” succèdent à l’actrice Natacha Régnier, annonce vendredi l’Académie André Delvaux, organisatrice de l’événement.

Depuis trente ans, Patar & Aubier créent des personnages complètement barrés, mêlant blagues potaches et surréalisme à la belge. Leur univers, ils l’ont forgé à La Cambre dans les années 80. Alors étudiants, c’est dans leur appartement transformé en studio d’animation fait de bric et de broc et d’objets chinés que naissent leurs premiers personnages emblématiques : “André le mauvais cheval” et “Pic Pic le cochon magik”. Les plus connus “Cowboy” et “Indien” émergeront d’un seau de figurines en plastique avant de devenir les héros de “Panique au village”, cette série où l’exacerbation du quotidien (ah, les tartines géantes de Steven!) côtoie des excursions follement poétiques où l’absurde et le surréalisme sont de mise.

Leur cinéma fait main évoque un grand terrain de jeu et d’expérimentation, une cour de récré loufoque où de grands gamins poussés trop vite rejouent les meilleures scènes de leurs rêves d’enfants“, souligne l’Académie André Delvaux qui se dit “très fière de les accueillir” en tant que présidents. Outre la série “Panique au Village”, diffusée entre autres sur Canal+, Patar et Aubier ont réalisé de nombreux clips (pour les Français de Dionysos ou Louise Attaque, notamment) et des publicités. En 2012, ils ont co-réalisé avec Benjamin Renner le long métrage “Ernest & Celestine”, qui les emmène aux quatre coins du monde.

Aujourd’hui, Patar & Aubier viennent d’achever le tournage de “La Foire Agricole”, les nouvelles aventures de “Cowboy” et “Indien”, que l’on devrait découvrir cet hiver. Ils travaillent également sur l’adaptation télévisée de “Chien Pourri”, le héros canin créé par Marc Boutavant et Colas Gutman.

Belga (Photo : Belga/Thierry Roge)

Partager l'article

18 janvier 2019 - 15h38