Grève dans les prisons : le ministre de la Justice Koen Geens a reçu une délégation de l’ACV/CSC

Une délégation de l’ACV/CSC a été reçue jeudi midi par le ministre de la Justice Koen Geens (Cd&V), alors que les syndicats chrétien (CSC/ACV) et socialiste (CGSP/ACOD) mènent une grève de 24 heures dans les prisons pour dénoncer l’absence de progrès sur une série de problématiques, dont la surpopulation carcérale, la pénurie de personnel ou encore le manque d’infrastructures adéquates.

Une centaine de militants de la CSC se sont rassemblés à 10h30 face au SPF Justice pour exprimer leur mécontentement. Une délégation a finalement été reçue vers midi pour un bref entretien avec le ministre. Koen Geens a défendu le bilan de sa mandature. “Je me suis battu bec et ongles pour vous“, a-t-il affirmé, revenant sur quelques avancées, comme l’engagement ces dernières années de 500 gardiens pénitentiaires, des investissements effectués dans les prisons ou encore la défense du statut du personnel pénitentiaire. “Je ne peux pas faire de miracle, nous sommes déjà allés très loin“, a-t-il ajouté.

L’entretien s’est déroulé conformément aux attentes de la délégation syndicale, selon Frank Conings, de l’ACV. “M. Geens a exposé ses résultats. Il a effectivement engrangé quelques avancées et c’est bien, mais pour un certain nombre de problèmes fondamentaux il n’y a toujours pas de solution“, a-t-il commenté. “Ces dossiers reviendront au prochain gouvernement fédéral“. Alors que la CSC proteste à Bruxelles, des militants de la CGSP ont installé des piquets de grève dans les prisons de Bruges, Hasselt, Turnhout et Audenarde. Le syndicat libéral SLFP/VSOA n’a pas suivi le mouvement, estimant que le timing, avec un gouvernement en affaires courantes et la formation d’un nouveau gouvernement fédéral, n’est “pas opportun”.

Belga 

Partager l'article

12 décembre 2019 - 16h51