Disque dur volé dans le bâtiment Portalis : le parquet fédéral dévoile que des copies de rapports d’autopsie ont été dérobés

Certains éléments des dossiers sur l’attentat du Musée juif de Belgique, sur l’attentat de la station de métro Maelbeek et sur la fusillade la rue du Dries étaient notamment présents sur ce disque dur volé.

Le parquet fédéral avait confirmé en début de semaine le vol du disque dur d’un médecin légiste, le 3 janvier dernier, dans le bâtiment Portalis à Bruxelles. Le parquet a désormais communiqué sur les dossiers concernés par ce vol. “Certains éléments des dossiers suivants sont concernés”, précise le parquet, “soit l’attentat terroriste du Musée juif du 24 mai 2014, le dossier concernant la fusillade de la rue du Dries du 15 mars 2016, l’attentat terroriste dans la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016, l’attentat terroriste contre deux policières à Charleroi le 6 août 2016 et le dossier concernant l’agression de deux policiers à Schaerbeek le 5 octobre 2016”.

Par voie de communiqué, le porte-parole du parquet fédéral précise que le disque dur dérobé contenait des copies des rapports d’autopsie de 15 des 16 victimes décédées dans la station de métro Maelbeek. “Il s’agit uniquement des rapports d’autopsie écrits et le disque dur ne contient aucune photo ou autre matériel visuel. Seules les identités des victimes décédées étaient mentionnées. (…) Les personnes blessées ou leurs proches ne sont pas concernées”, explique-t-il.

Seules les identités et rapports d’autopsie écrits des victimes de l’attentat du Musée juif ont également été révélées sur ce disque dur, et les avocats en ont été informés directement.

Le parquet confirme que le vol de ce disque dur “n’a aucune incidence sur les enquêtes en cours ou autres procédures qu’il traite”. “Le parquet fédéral regrette les difficultés et le chagrin supplémentaires que cet événement impose aux victimes”, ajoute-t-il.

Gr.I. – Photo : Belga/Ophélie Delarouzée

Partager l'article

11 janvier 2019 - 17h38