36 personnes, dont 20 mineurs, arrêtées pour les émeutes survenues à Bruxelles

Trente-six personnes, dont 20 mineurs d’âge, ont été arrêtées judiciairement dans le cadre des incidents survenus à Bruxelles les 11, 15 et 25 novembre derniers, a indiqué jeudi lors d’une conférence de presse le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles, Michel Goovaerts.

L’enquête se poursuit, 35 autres suspects devant encore être identifiés, a précisé le procureur du Roi de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur. Trente-sept arrestations judiciaires ont eu lieu, mais une personne a été arrêtée deux fois, a précisé M. Goovaerts. Parmi ces 36 suspects, 20 doivent encore être entendus. Certains ont déjà comparu devant la justice.”D’aucuns ont dénoncé une absence de réponse policière face à ces incidents intolérables, mais aucune entité n’avait perçu le risque engendré par la qualification du Maroc pour la Coupe du Monde“, a souligné le chef de corps.

Comme après chaque intervention, une évaluation a été menée et le calendrier des matchs de football est désormais suivi de près, a assuré M. Goovaerts. Au total, la police avait procédé à une septantaine d’arrestations administratives le 11 novembre à proximité de la Bourse, le 15 novembre à la suite du rendez-vous organisé par le Youtubeur Vargasss92 place de la Monnaie et le 25 novembre dans le quartier Louise, à l’issue d’une manifestation dénonçant l’esclavage des migrants en Libye. L’enquête n’a pas démontré de lien direct entre ces différents événements.

• Les explications de Michel Geyer et Elina Van Elewyck

Partager l'article

01 février 2018 - 17h39