Paul Magnette propose de généraliser les voitures de société “zéro émission”

D’ici quatre ans, Paul Magnette aimerait la fin des “voitures salaires” à moteur thermique.

Le volet “climat” des notes remises par Paul Magnette aux partis prenant part aux discussions fédérales prévoit une évolution vers des voitures de société uniquement “zéro émission” d’ici 2023 ou 2024, ont appris L’Echo et De Tijd. Cela signifierait la fin des “voitures salaires” à moteur thermique.

D’ici quatre ans, l’avantage fiscal des nouveaux contrats de voiture de société ne serait plus exigible que pour des véhicules dits “propres”, c’est à dire ne produisant pas d’émissions polluantes lors de leur utilisation. L’idée serait de commencer par une approche progressive où les contrats de leasing seraient limités aux voitures les moins polluantes jusqu’à la fin de la législature.

► Lire aussi | Paul Magnette prolongé comme informateur royal jusqu’au 9 décembre

Revalorisation du budget mobilité

Dans le même temps, la proposition prévoit une revalorisation du budget mobilité afin d’encourager les alternatives à l’automobile. Ce projet semble s’inspirer de propositions formulées par l’Open Vld et le CD&V par le passé. Les deux partis flamands apparaissent comme les pivots de la future majorité.

Belga

Partager l'article

26 novembre 2019 - 06h50