Veillée de commémoration pour la piétonne mortellement renversée à Anderlecht le 10 mai

Une veillée de commémoration a eu lieu mardi soir place Verdi à Anderlecht, là où une quinquagénaire avait été mortellement renversée par un chauffeur ivre il y a onze jours. Des riverains et des membres de l’association VéloFiets Anderlecht se sont ainsi réunis en souvenir de Louise Vander Meersen. Ils en ont profité pour dénoncer l’insécurité routière à Bruxelles.

La victime, âgée de 51 ans, promenait son chien le 10 mai dernier. Alors qu’elle traversait le passage piéton de la place Verdi à Anderlecht, un conducteur ivre au volant d’une camionnette l’a percutée, la tuant sur le coup.

Les personnes rassemblées à ce même endroit mardi soir ont écouté un poème, suivi d’une minute de silence. Après un court intermède musical, chacun a déposé des fleurs à l’endroit où Louise Vander Meersen a perdu la vie.

Les riverains ont organisé ce moment en collaboration avec VéloFiets Anderlecht, la section locale des associations de cyclistes Gracq et Fietsersbond, pour se souvenir de la victime mais aussi afin d’exprimer leur ras-le-bol face à l’insécurité routière dans la capitale.

Plus tôt cette année, le 31 mars, il y avait en effet déjà eu un accident de la route similaire à Koekelberg tandis qu’en octobre 2018, c’était un cycliste qui avait péri sur le pont de Cureghem, à Anderlecht.

Nous espérons que la circulation à Bruxelles se calme. Nous voulons aussi une brigade cycliste à Anderlecht pour les cyclistes et les piétons, comme c’est le cas dans d’autres zones“, demande Louis Bruno, de VéloFiets. Il ne comprend pas pourquoi la zone de police Midi ne bénéficie pas d’une telle section.

Belga

Partager l'article

22 mai 2019 - 07h00