Anderlecht inaugure une réplique du buste d’Emile Vandervelde volé en 2012

Les autorités communales anderlechtoises inaugureront jeudi à 11h30 la réplique du buste d’Emile Vandervelde, au centre du square du même nom.

Cette réplique a été réalisée à l’initiative du bourgmestre Eric Tomas avec le soutien du Collège échevinal. Elle a été faite en résine acrylique teintée dans la masse et chargée d’agrégats minéraux, afin d’obtenir un rendu similaire au bronze patiné d’origine. Elle a été exécutée par le sculpteur Hughes Dubuisson sur base d’un modèle conservé par Patricia Ledel, fille de l’artiste Dolf Ledel (1893-1976) qui avait réalisé l’oeuvre en 1933. Elève de Thomas Vinçotte à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, il a exécuté les portraits des plus grandes personnalités belges de son temps.

Le buste avait été volé une première fois en 1985, mais la police l’avait retrouvé chez un ferrailleur dès le lendemain et avait alors pu arrêter le voleur. L’intention des autorités communales anderlechtoises d’élever un monument commémoratif à Emile Vandervelde date de 1939.
Le buste a seulement été acquis en 1953. Le monument a été érigé cette même année “en hommage de reconnaissance à la mémoire d’un homme d’Etat unanimement respecté et qui a rendu des services éminents au peuple belge”.
Emile Vandervelde (1866-1938), avocat et membre du Parti Ouvrier Belge, est entré à la Chambre des Représentants en 1894 comme député socialiste de Charleroi puis de Bruxelles. En tant que chef du Parti Ouvrier Belge, il a présidé à la IIe Internationale en 1900. Il fut plusieurs fois ministre et a attaché son nom à la lutte contre l’alcoolisme dans les milieux ouvriers en promulguant en 1919 la loi Vandervelde. Docteur en droit, en sciences sociales et en économie politique, il fut aussi professeur à l’Université Libre de Bruxelles.
BELGA

Partager l'article

27 février 2018 - 12h30