Le procès d’Hicham Diop plaidé en septembre prochain

HICHAM_DIOPLes débats dans le dossier d’Hicham Diop, l’homme qui avait poignardé deux policiers à Schaerbeek le 5 octobre 2016, a été fixé lundi aux 7, 14 et 19 septembre prochains, devant la 70e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles. Hicham Diop devra entre autres répondre de tentative d’assassinat dans un contexte terroriste.

Hicham Diop, un Belge âgé de 43 ans, avait agressé deux policiers à Schaerbeek le 5 octobre 2016. Cet ancien militaire, adepte de « kick-boxing », s’était jeté sur un policier et une policière qui circulaient à Schaerbeek, les frappant avec un couteau. L’un d’eux avait été blessé au ventre et l’autre au cou mais ils avaient pu quitter l’hôpital le soir même. Le prévenu avait été interpellé peu de temps après, à proximité, par une seconde patrouille de police. Il avait encore cassé le nez d’un policier, à la suite de quoi le collègue de ce dernier lui avait tiré une balle dans la jambe pour le neutraliser. Auditionné ensuite, Hicham Diop avait déclaré que l’attaque sur les policiers n’était pas un acte terroriste. Elle était, selon ses avocats, à mettre en relation avec des faits remontant à 2011, lorsqu’il avait été renversé par un véhicule de la police fédérale. Hicham Diop n’avait pas émis de revendication lors de l’agression mais il avait tenu des propos liés au terrorisme pendant son interrogatoire à la police. Il est par ailleurs déjà connu des services de police pour ses contacts avec des extrémistes musulmans. La chambre du conseil ne l’avait finalement pas renvoyé devant le tribunal pour participation aux activités d’un groupe terroriste. Néanmoins, il devra répondre de tentative d’assassinat et de coups et blessures avec préméditation dans un contexte terroriste, de possession illégale d’armes et de rébellion armée (Belga)

Partager l'article

22 mai 2017 - 11h36