Les enfants évoluent dans un contexte favorable en Belgique, selon l’ONG Save the children

ECOLELes enfants vivent de manière générale une jeunesse plutôt favorable en Belgique, selon l’indice End of Childhood, établi par l’ONG Save the Children. La Belgique est 10e de ce classement dominé par la Norvège, la Slovénie et la Finlande. Dans le top 10, seules la Corée du Sud, l’Islande et la Norvège ne font pas partie de l’Union européenne.

Save the Children a collecté des données de 172 pays. L’indice, dont les résultats figurent dans le rapport « Stolen Childhoods », s’appuie sur différents indicateurs comme les mariages ou grossesses infantiles et le travail des enfants, autant de situations qui sont considérées comme mettant fin à l’enfance. « La Belgique signe de bons résultats grâce à l’accès à l’enseignement« , analyse Karen Mets, porte-parole de Save the Children. « Seuls quelques pays font mieux en la matière. Les mariages ou les grossesses infantiles sont rares. Par contre, un quart des enfants encourent un risque de pauvreté. » Le continent où la vie est la moins rose pour les enfants est l’Afrique.

Les dix pays où la période de l’enfance est la plus menacée y sont tous situés. L’Angola, le Mali et enfin le Niger sont les derniers pays de l’indice. Le rapport recense au moins 700 millions d’enfants dans le monde qui sont plongés dans la vie adulte de manière précoce alors que 28 millions sont expatriés. L’ONG plaide pour une solution globale à ce contexte. « Notre rapport montre que les pays prospères ont les moyens nécessaires« , a souligné la porte-parole. (Belga)

 

Partager l'article

01 juin 2017 - 09h28