Sur BX1 TV Maintenant : "T’as 2 minutes?"

Le nombre de tués sur les routes belges en baisse, sauf à Bruxelles

emboutLe nombre de personnes décédées sur les routes belges a chuté de 15% lors du premier trimestre de cette année, ressort-il vendredi du baromètre de la sécurité routière de l’IBSR. Cent treize décès sur place ont été à déplorer lors des trois premiers mois de l’année, contre 133 sur la même période l’an passé.

L’IBSR se félicite d’un « niveau historiquement bas dans notre pays ». Cela confirme la tendance de l’année 2016, précise Benoit Godard, porte-parole de l’institut.

Le nombre de victimes mortelles a ainsi tant diminué en Wallonie (48 en 2017 contre 63 en 2016) qu’en Flandre (61 décès cette année contre 68 l’an passé). Seule Bruxelles connaît une augmentation de ces chiffres (de 2 à 4). La baisse du nombre de décès concerne uniquement les occupants de voitures (-22) et de camionnettes (-5).

Une telle baisse parmi les automobilistes n’avait plus été enregistrée depuis sept ans et permet d’atteindre « un niveau record », selon l’IBSR. Le nombre de blessés (-3,4%, à 10.930) et d’accidents (-1,6%, à 8.713) est également en baisse.

Autre indicateur positif, le nombre d’accidents impliquant de jeunes automobilistes (de 18 à 24 ans) n’a jamais été aussi bas. Il a diminué de 9,6% au cours du premier trimestre pour s’établir à 1.455, contre 1.611 en 2016. Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot se réjouit de ces tendances, mais appelle à la prudence.

« La Belgique reste à la traîne par rapport aux pays voisins en matière de sécurité routière », souligne-t-il, tout en rappelant que de nouvelles mesures arrêtées par le gouvernement doivent permettre de continuer à travailler dans la bonne direction.

(Belga)

Partager l'article

02 juin 2017 - 07h50