Le MR prêt à dialoguer avec le cdH : « Il devait y avoir beaucoup de réclamations en interne »

Le MR, via la voix de son président Olivier Chastel, se dit prêt à discuter de l’avenir des entités fédérées. Rappelons que le président du cdH, Benoît Lutgen, a annoncé que son parti ne voulait plus gouverner avec le PS à la surprise générale suite aux différentes affaires qui ont éclaboussé son partenaire de majorité, le PS. « Le redressement des entités fédérées est vital. Le MR répondra donc favorablement à un appel au dialogue politique sur l’avenir des entités fédérées« , indique lundi le président des réformateurs Olivier Chastel dans un communiqué.

Il répond ainsi à l’appel du président du cdH Benoît Lutgen à former des majorités sans le PS en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Un bureau politique du MR se tiendra dans la soirée, à 19h30. Le parti ne prévoit qu’une communication écrite à l’issue de la réunion.

L’annonce du président du cdH « confirme le constat posé par le MR », ajoute M. Chastel. « Depuis plusieurs mois, nous ne cessons de dénoncer l’inertie des gouvernements fédérés« . Selon lui, « en Wallonie, en Fédération Wallonie-Bruxelles et à Bruxelles, les ministres-présidents socialistes consacrent leurs forces à sauver leur parti. La gestion des entités fédérées passe totalement au second plan ».

Il se murmure dans les coulisses que la démission d’Armand De Decker, au coeur du scandale Kazakhgate, a un lien avec l’annonce du cdH de ce lundi.

  • Duplex d’Elisabeth Groutars.