Le directeur d’Amnesty Belgique se met en cage devant l’ambassade de Turquie

Le directeur de la section belge francophone d’Amnesty International Philippe Hensmans a été mis en cage devant l’ambassade de Turquie pour protester contre l’arrestation d’Idil Eser, directrice de la section turque d’Amnesty International, et l’emprisonnement de Taner Kiliç, président de cette même section. Le but de l’opération est de demander la libération immédiate et sans condition de ces deux membres de l’ONG internationale.

Après le président de la section turque de notre organisation, c’est maintenant au tour de la directrice, Idil Eser, de faire les frais de la féroce répression post-coup d’État manqué qui se poursuit depuis presque un an en Turquie“, explique Philippe Hensmans. Selon Amnesty International, Idil Eser et au moins deux autres personnes sont soupçonnées “à tort” d’appartenance à une organisation terroriste armée. D’autres membres d’ONG de défenses des droits humains ont aussi été arrêtés ces dernières semaines comme des membres de Human Rights Agenda Association ou de Citizens Assembly.

Une pétition menée par Amnesty International circule concernant la libération de Tanker Kiliç, d’Idil Eser et des neuf personnes arrêtées à leurs côtés. (Gr.I., photo Amnesty International)

  • Images de Bruzz

Partager l'article

10 juillet 2017 - 11h39