Le Belge vit plus vieux que l’an dernier : l’espérance de vie des Bruxellois est de 81,2 ans

Illustration shows two old people looking at the Volcano restautant in Durbuy, Ardennes, small touristic city, Thursday 11 May 2017. BELGA PHOTO BRUNO FAHY

Le Belge a gagné en moyenne une demi-année de vie en 2016, après avoir perdu 64 jours l’année précédente. Son espérance de vie atteignait 81,4 ans à la naissance, ressort-il des tables de mortalité publiées jeudi par la DG Statistique du SPF Economie.

Dans le détail, l’espérance de vie s’établissait l’an dernier à 83,8 ans pour les femmes et à 79,0 ans pour les hommes. Sans changement, c’est en Flandre que l’on vivait le plus vieux (82,4 ans), puis à Bruxelles (81,2 ans) et enfin en Wallonie (79,7 ans). « Toutes les tables, annuelles et trisannuelles, font apparaître une hausse sensible de l’espérance de vie à la naissance, après un recul enregistré en 2015. L’espérance de vie de 81,4 ans pour l’ensemble de la population résidant en Belgique représente un gain de 183 jours par rapport à l’année précédente », précise le SPF.

Ces 20 dernières années, l’espérance de vie a augmenté en moyenne de plus de deux mois chaque année. Seules trois diminutions ont été enregistrées: 2008, 2012 et 2015. Elles étaient dues notamment au vieillissement de la population et à des épidémies de grippe touchant plus durement une population âgée. « Ces résultats démontrent que ces épisodes de recul, qui ne devraient pas manquer de se reproduire, n’affectent pas fondamentalement le rythme d’évolution à plus long terme de la vie moyenne, qui reste positif. »

D’un point de vue géographique, c’est en Brabant flamand que l’on vit le plus longtemps (82,33 ans) et dans le Hainaut que l’on s’éteint le plus jeune (78,65 ans).

Belga, photo Belga/Bruno Fahy

Partager l'article

10 août 2017 - 14h10