La fédération bruxelloise du PS demande la liste de tous les mandats de ses membres

PS' head of group, Laurette Onkelinx pictured during a press conference to present the recommendations of the parliamentary inquiry commission for the March 22nd Brussels terror attacks on the 'security architecture', at the federal parliament, in Brussels, Thursday 08 June 2017. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Le bureau élargi de la fédération bruxelloise du PS a décidé mercredi d’étendre sans attendre le dispositif de transparence, de contrôle, et d’obligations des mandataires bruxellois du parti. Ceux-ci devront transmettre à la fédération, pour le 28 juin, la liste de tout mandat (direct, indirect, public ou privé) qu’ils détiennent au sein d’autorités publiques ou de structures – publiques ou privées – dont le financement est principalement public.

La fédération organisera par ailleurs un congrès extraordinaire, le 23 juin, pour se prononcer sur les propositions de réformes des statuts du parti que fera le bureau national du PS, lundi prochain. À cet effet, elle a appelé les sections locales à se réunir avant pour permettre à tous les militants de se prononcer sur la décision à prendre. Ces propositions seront ensuite soumises au congrès extraordinaire du parti le 2 juillet.

Le PS bruxellois a rappelé, à l’issue de la réunion de son bureau élargi, que dès le mois de février il s’était prononcé en faveur de 22 mesures liées à la gouvernance et à la démocratie participative. Parmi ces mesures, étaient notamment proposés le mandat unique (décumul intégral), la diminution du nombre de mandataires et la transparence des fonctions. La réunion du bureau élargi a également été mise à profit pour faire le point sur le dossier lié à la gestion du Samusocial. Le bureau a confirmé à l’unanimité “la nécessité d’une enquête pour que toute la clarté soit faite”. (Belga, photo Belga/Laurie Dieffembacq)

Partager l'article

14 juin 2017 - 18h26