Jette : l’affaire concernant un policier impliqué dans un mariage blanc fixée à novembre

Illustration picture shows police during a control on fraud on the kilometer tax by Viapass, the government organization that monitors and controls the kilometer tax, Tuesday 14 March 2017, at Carrefour Leonard - Leonardkruispunt in Brussels. On 01 April 216, the Flemish, Walloon and Brussels Capital regions introduced a kilometer tax for trucks weighting more than 3.5 tons. Belgian and foreign trucks must have an OBU, On Board Unit, when driving on public roads in Belgium. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ
Illustration picture shows police during a control on fraud on the kilometer tax by Viapass, the government organization that monitors and controls the kilometer tax, Tuesday 14 March 2017, at Carrefour Leonard – Leonardkruispunt in Brussels. On 01 April 216, the Flemish, Walloon and Brussels Capital regions introduced a kilometer tax for trucks weighting more than 3.5 tons. Belgian and foreign trucks must have an OBU, On Board Unit, when driving on public roads in Belgium.
BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Le procès concernant un policier prévenu de corruption dans une affaire de mariage blanc a été fixée pour les débats, mercredi, au 29 novembre prochain à 14h00. Ce fonctionnaire de police est soupçonné d’avoir reçu de l’argent pour faciliter un mariage blanc, en 2014.

L’affaire avait éclaté en septembre 2015 à la suite de la diffusion sur la chaîne RTL d’une vidéo montrant le policier prévenu, filmé à son insu, en train de négocier avec deux interlocuteurs pour faciliter un mariage blanc. Le fonctionnaire de police, un agent de quartier attaché à la zone Bruxelles-Ouest et travaillant dans un commissariat de Jette, demandait de l’argent en échange de services qui rendraient crédible le « faux » mariage.

Dans la séquence, il semble que les trois personnes se connaissent et soient en affaire depuis un certain temps. Il y est question d’une somme d’argent de plusieurs centaines d’euros qui a déjà été payée au policier, lequel réclame à nouveau de l’argent. « C’est possible qu’un jour tu sois convoquée, à la brigade judiciaire […] ils vont te poser des questions alors, pour voir si c’est un vrai mariage », déclare notamment l’intéressé pour se justifier. Le parquet de Bruxelles avait visionné la séquence filmée, en septembre 2015, et avait fait procéder à l’arrestation du suspect. Il avait ensuite déclaré qu’une plainte avait déjà été déposée en octobre 2014 concernant cette affaire et qu’une enquête était en cours. (Belga, photo Belga/Laurie Dieffembacq)

Partager l'article

31 mai 2017 - 15h15