Attentats de Bruxelles : la commission d’enquête demande aux Comités P et R de se pencher sur les fuites

Commission Attentats

La commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars a demandé aux comités P (police) et R (services de renseignement) de mettre au jour l’origine de fuites récentes sur son travail dans la presse. Les membres de la commission jugent ces fuites « contre-productives » et estiment qu’elles ne reflètent pas correctement l’état des travaux ni des débats, selon un communiqué du président de la commission Patrick Dewael.

La commission élabore actuellement un rapport intermédiaire sur l’organisation générale de la sécurité. Plusieurs points sensibles doivent être tranchés, notamment sur l’officier de liaison belge en Turquie ou la présence du président de la N-VA Bart De Wever à une réunion avec le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et la direction de la police.

Selon le communiqué, la commission avance à nouveau sur la voie du consensus. Et tout accord sur certains aspects parcellaires n’aura de valeur qu’une fois le consensus trouvé sur l’ensemble. La commission a demandé aux services juridiques de la Chambre de donner pour mission aux Comité P et R – les organes parlementaires de contrôle externe des services de police et de renseignement – d’enquêter sur l’origine de ces fuites, vu qu’elles pourraient contenir des informations classifiées. (Belga)

Partager l'article

22 mai 2017 - 16h25