facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Yémen: l'ex-président Saleh appelle à la mobilisation à la frontière saoudienne

L’ex-président du Yémen Ali Abdallah Saleh, allié aux rebelles chiites Houthis, a appelé dimanche à la mobilisation à la frontière avec l’Arabie saoudite pour « venger » les victimes des attaques de la coalition arabe dirigée par Ryad et qui soutient les forces loyalistes. « J’appelle les forces armées et les comités populaires (milices rebelles) à se rendre sur le front de guerre à la frontière (saoudienne) pour venger nos victimes », a déclaré M. Saleh dans une allocution télévisée, au lendemain de la mort de 140 personnes dans des frappes aériennes de la coalition sur la capitale Sanaa, contrôlée par les rebelles.

Parlant sur un ton particulièrement belliqueux à l’égard du régime saoudien, son ancien allié qu’il qualifie aujourd’hui de « réactionnaire » et « rétrograde », l’ancien chef de l’Etat a exhorté ses compatriotes à « affronter cette flagrante agression tyrannique par tous les moyens ».

« Le ministère de la Défense, l’état-major et le ministère de l’Intérieur doivent prendre les dispositions nécessaires pour accueillir les combattants sur les lignes de front à la frontière à Najrane, Jizane et Assir », les trois provinces saoudiennes frontalières du Yémen, a-t-il dit.

M. Saleh, qui reste influent dans son pays quatre ans après son départ du pouvoir sous la pression de la rue, a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à « prendre des décisions contraignantes pour mettre fin à cette agression barbare des Al-Saoud (la famille régnante en Arabie) et de leurs alliés ».

La coalition arabe, dirigée par l’Arabie saoudite et formée de huit autres pays arabes, est intervenue en mars 2015 au Yémen pour enrayer la progression des rebelles Houthis et de leurs alliés, les partisans de M. Saleh, face aux troupes loyales au gouvernement reconnu internationalement.

Les rebelles cherchaient à prendre le contrôle de l’ensemble du pays après avoir conquis en septembre 2014 Sanaa puis des pans entiers du territoire yéménite.

Délogés du sud du pays à l’été 2015, les Houthis et leurs alliés contrôlent toujours de larges zones dans le nord et l’ouest du Yémen, le pays le plus pauvre de la Péninsule arabique.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

25 avril 2017 Lutte contre l'Etat islamique – Les F-16 belges n'ont pas participé au bain de sang à Mossoul

Les F-16 belges n’ont pas participé au raid aérien meurtrier mené par la coalition anti-Etat islamique (EI) le 17 mars dernier à Mossoul, deuxième ville d’Irak, indique la VRT mardi, sur la foi de « sources proches » du dossier. Début avril, il était d lire plus

Belga

25 avril 2017 La Côte d'Ivoire rend hommage à Papa Wemba

La Côte d’Ivoire a inauguré lundi à Abidjan la « place Papa Wemba », le site du Festival des musiques urbaines (Femua), en hommage à l’idole de la chanson congolaise, mort sur scène lors de l’édition précédente en 2016. La petite plaque bleue port lire plus

Belga

25 avril 2017 Le fils de Véronique Pirotton assigne Bernard Wesphael au tribunal civil

Le fils de Véronique Pirotton assigne devant le tribunal civil Bernard Wesphael, acquitté en octobre par la cour d’assises du Hainaut du meurtre de son épouse, rapporte mardi le site internet du quotidien Le Soir. Victor Pirotton, mineur d’âge représenté par lire plus

Belga

25 avril 2017 Des artistes appellent Radiohead à annuler son concert en Israël

Des dizaines d’artistes, dont Roger Waters, ont appelé lundi Radiohead à annuler un concert en Israël, estimant que le groupe connu pour ses orientations politiques de gauche devrait rejoindre les appels au boycott des militants palestiniens. Les icônes anglaises du rock exp lire plus

Belga

25 avril 2017 Pour ses 70 ans, Iggy Pop s'aventure dans le jazz expérimental

Le vétéran du punk Iggy Pop a fêté ses 70 ans en annonçant qu’il chantait sur un album de jazz expérimental à paraître sous peu et collaborait à la composition de la bande originale d’un film français. L' »Iguane » chante sur trois ti lire plus

Belga

25 avril 2017 Des milliers d'agents pénitentiaires formés contre la radicalisation

Environ 7.000 collaborateurs dans les prisons belges vont recevoir une formation pour reconnaitre et faire face à la radicalisation. A ce jour, seulement une centaine de gardiens de prison, de directeurs et travailleurs psychosociaux ont suivi un formation spécialisée, rapporte lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/