Washington enverra des soldats supplémentaires en Irak pour reprendre Mossoul

Les Etats-Unis sont prêts à envoyer, à la demande de Badgad, plus de soldats en Irak en vue de la bataille pour reprendre Mossoul, dernier grand bastion du groupe Etat islamique dans ce pays, a indiqué mercredi un responsable américain. A la faveur d’une offensive fulgurante en 2014, l’EI s’est emparé de plusieurs pans du territoire irakien au nord et à l’ouest de Bagdad et a fait de Mossoul sa place forte. Les forces irakiennes, qui ont depuis deux ans regagné du terrain, surtout dans la grande province occidentale d’Al-Anbar, se préparent dorénavant à reconquérir la ville.
« En consultation avec le gouvernement irakien, les Etats-Unis sont prêts à envoyer des forces militaires supplémentaires pour entraîner et conseiller les Irakiens au moment où la préparation pour la campagne de Mossoul s’intensifie », a indiqué ce responsable américain, sans fournir de chiffres.
Quelque 4.600 militaires américains sont actuellement déployés en Irak.
Peu avant, les services du Premier ministre irakien Haider al-Abadi avaient indiqué avoir demandé une « dernière augmentation » du nombre de conseillers militaires américains pour soutenir les forces irakiennes dans leur bataille « imminente » pour libérer Mossoul.
L’ONU a prévenu qu’une opération militaire contre cette ville pourrait provoquer le déplacement de jusqu’à un million de personnes.
Lors d’une rencontre la semaine dernière à New York avec le Premier ministre irakien, M. Obama avait estimé que cette offensive pourrait être lancée « assez rapidement ».
« Cela va être une dure bataille, Mossoul est une grande ville », avait-il averti. L’objectif, avait-il insisté, n’est pas seulement de chasser le groupe EI de la ville, mais aussi de préparer la suite: « Nous devons être prêts à fournir de l’aide humanitaire et à reconstruire la ville ».
Outre le déploiement de conseillers militaires américains en Irak, les Etats-Unis apportent une couverture aérienne cruciale aux forces gouvernementales dans leurs opérations antidjihadistes.
En Syrie, des centaines de militaires américains sont déployés auprès de groupes rebelles et kurdes face à l’EI, également bombardé par l’aviation de la coalition internationale.

Partager l'article

28 septembre 2016 - 16h25