Sur BX1 TV Maintenant : "Renaissance : Le doublage des feuilles"

Wall Street gagne encore un peu de terrain, portée par de bons résultats

Wall Street a légèrement monté jeudi, à l’issue d’une séance riche en résultats d’entreprises, et poursuivait une brillante semaine qui met le Dow Jones (+0,03%) à la portée de records, alors que le Nasdaq (+0,39%) les enchaîne déjà. Selon les résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 6,24 points à 20.981,33 points, à quelques dizaines de points de son record de clôture, et le Nasdaq, à dominante technologique, 23,71 points à 6.048,94 points, un niveau jamais vu.
L’indice élargi S&P 500 s’est adjugé 1,32 point, soit 0,06%, à 2.388,77 points. « Tout ce qui compte, c’est de tenir la hausse réalisée lundi et mardi, à un moment où la Bourse était particulièrement en forme », a commenté Bill Lynch, de Hinsdale Associates, jugeant la Bourse « résistante ».
Wall Street signe une excellente semaine, d’abord dans le sillage de la qualification dimanche du pro-européen Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle française, puis face à la présentation d’une réforme fiscale très attendue de la part du gouvernement de Donald Trump aux Etats-Unis.
A cela s’ajoute « ce qui est probablement la semaine la plus chargée en résultats d’entreprises » ce trimestre a enchaîné M. Lynch.
Ces résultats, les premiers de l’ère Trump, se sont révélés largement favorables et les chiffres publiés jeudi n’ont dans l’ensemble pas démenti cette tendance positive.
Cette dernière salve en date comprenait « des résultats plutôt bons », a reconnu Peter Cardillo, économiste en chef chez First Standard Financial. « Mais la Bourse est prudente en attendant les résultats des grands groupes technologiques après la clôture: Microsoft, Amazon, Intel et Google… »
Dans ce contexte, les indicateurs américains du jour n’ont guère semblé peser malgré leur caractère morose: rebond hebdomadaire des inscriptions au chômage, hausse moindre que prévu des commandes de biens durables et baisse des promesses de ventes de logements en mars.
De même, Wall Street semble être restée indifférente au prévisible maintien en l’état de la politique accommodante de la Banque centrale européenne (BCE).
Le marché obligataire hésitait. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,298% contre 2,304% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans montait à 2,965% contre 2,962% précédemment.

Partager l'article

27 avril 2017 - 11h35