Volvo Group Belgium – La direction suédoise propose un allègement temporaire de la charge de travail

La direction suédoise de Volvo Group a proposé jeudi, après trois « rounds » de négociations sociales menés durant les derniers jours, d’abaisser la cadence sur la ligne de production de camions, à Oostakker (Flandre orientale), à 90% du rythme normal en attendant que toutes les mesures dégagées, comme par exemple l’arrivée de personnel supplémentaire, soient implémentées. Le personnel sera appelé vendredi à voter au sujet de cette nouvelle proposition, entre 10 et 16h00, indique Els De Vos (ACV-CSC Metea) au nom du front commun syndical jeudi soir. Dans la soirée, 68,84% des 1.194 travailleurs votants avaient rejeté un troisième projet d’accord social issu de la direction. Dans la foulée, syndicats et direction ont immédiatement décidé de reprendre les négociations. Ils sont restés à la table des discussions jusque peu avant minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi.
Depuis mercredi, les négociations se font avec la direction suédoise, et celle-ci a finalement proposé jeudi soir de faire fonctionner la chaine de production, dans la fabrique de camions, à 90% de son rythme habituel jusqu’à l’implémentation des différentes mesures proposées. Celles-ci comprennent l’embauche de nouveau personnel, qui doit ensuite être formé, et l’achat de plus de 40 nouveaux chariots élévateurs. La charge de travail devrait donc être allégée en attendant la mise en service concrète de ces nouveaux outils et main-d’œuvre.
Si le personnel approuve cette nouvelle concession vendredi, la grève prendra fin. Vendredi verra les travailleurs de l’usine entamer leur quatrième jour de grève.

Partager l'article

17 mars 2017 - 02h40