Une caméra révolutionnaire au CHR de la Citadelle à Liège

Le service de médecine nucléaire du CHR de la Citadelle à Liège a acquis une caméra de nouvelle génération basée sur le principe des semi-conducteurs et dédiée à la cardiologie, pour la réalisation de scintigraphies myocardiques, au repos et à l’effort. Il s’agit d’une première au sein d’un service de médecine nucléaire en Wallonie et à Bruxelles, a indiqué mercredi le Dr. Frédéric Daenen, chef du service de médecine nucléaire, à l’occasion de la présentation de cet outil. « Il s’agit d’une caméra équipée d’approximativement 70 détecteurs focalisés sur le cœur afin d’explorer la perfusion et le mouvement du muscle cardiaque », souligne Dr Daenen. « C’est devenu un examen clé pour le diagnostic de l’ischémie myocardique, la stratification du risque, la prise de décision thérapeutique et le suivi des patients. »
Cette nouvelle technologie va non seulement améliorer le diagnostic, tant au niveau de la sensibilité des détecteurs que de la qualité des images, mais aussi diminuer l’irradiation subie par le patient. Le confort de ce dernier sera en outre amélioré puisque la durée de l’examen sera réduite.

Partager l'article

03 mai 2017 - 22h40