facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Un tango endiablé pour oublier ses psychoses

La musique retentit dans cet hôpital psychiatrique de Buenos Aires et soudain le réfectoire morose se transforme en une sensuelle piste de danse: en Argentine, le tango sert aussi de thérapie pour les patients de troubles mentaux. « Nous sommes tous fous de tango », clame cet atelier créé il y a 16 ans dans l’hôpital Borda, le plus grand établissement neuropsychiatrique public pour hommes d’Argentine, situé au sud de la capitale.

Deux fois par mois et pendant une heure, les patients sont invités à réaliser les pas cadencés de cette danse, emblème national de l’Argentine.
« Aujourd’hui j’ai eu l’impression de mieux danser, j’étais plus détendu », confie Maximiliano, 35 ans, participant fidèle.

Suivi à l’hôpital mais sans y être interné, il poursuit des études de gestion en politiques culturelles et s’est converti facilement au tango: « J’aime bien les paroles, elles sont nostalgiques, mélancoliques ».

L’atelier accueille généralement une douzaine de patients mais ses portes sont ouvertes à tous et de nombreuses femmes amatrices de tango viennent se joindre aux danseurs par solidarité.

Danser un tango peut être un moment sensuel ou artistique. Pour les patients de l’hôpital Borda c’est d’abord une occasion d’apprendre, de prendre conscience de son corps et de faire sa propre création, explique à l’AFP le psychiatre et acteur Guillermo Hönig, chef enthousiaste du service 25B où se déroule cet atelier et bien d’autres activités.

Un mercredi sur deux, la psychologue Silvana Perl, à l’origine de cette initiative, fait elle-même le tour des immenses pavillons de l’hôpital pour inciter les patients à venir danser.

« L’atelier est un moment de rupture dans l’hôpital. L’idée est d’entrer en irruption dans la vie apathique des patients schizophrènes. Le bruit artistique a un effet d’éveil, d’appel à se connecter » avec soi-même comme avec les autres, souligne Silvana Perl.

Les professeurs, Laura Segade, 44 ans, et Roque Silles, 53 ans, montrent les pas et donnent les indications aux élèves. Ce sont eux qui désignent les couples, avec des changements tout au long de la séance.

« C’est un cours classique de tango. Ici ils essaient tous de respecter les figures, non pas de manière soumise mais en essayant d’assimiler ça. Ils donnent tout pour faire quelque chose qui, quelques minutes plus tôt, semblait impossible », se félicite Roque Silles.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

28 mars 2017 Visite d'Etat au Danemark – La reine du Danemark et le roi Philippe soulignent les liens qui unissent les deux pays

La première journée de la visite étatique belge au Danemark s’est conclue mardi par un banquet d’Etat au Christiansborg de Copenhague. Le roi Philippe a souligné durant son discours les excellentes relations entre les deux pays, mais surtout entre les deux familles royale lire plus

Belga

28 mars 2017 Fermeture Caterpillar Gosselies – Nouvelle rencontre attendue jeudi chez Yusen Logistics

Un responsable de Yusen Logistics Europe viendra jeudi en Belgique rencontrer les délégués syndicaux du site courcellois de l’entreprise, ont indiqué mardi les syndicats. Mardi, ceux-ci ont rencontré devant un médiateur du SPF Emploi les responsables belges lire plus

Belga

28 mars 2017 L'attitude de Trump sur le climat est une opportunité pour l'Europe, estime Greenpeace

Le président américain Donald Trump a signé mardi le « décret sur l’indépendance énergétique » qui ordonne un réexamen de la mesure phare de son prédécesseur démocrate: le « Clean Power Plan », qui impose aux centrales thermiqu lire plus

Belga

28 mars 2017 Diables Rouges – Toby Alderweireld reconnait que les Diables ont commis trop de fautes

Toby Alderweireld était partie prenante de la contre-performance des Diables Rouges lors du match nul concédé contre la Russie (3-3), mardi en match amical à Sotchi. « Nous avons fait des erreurs, cela ne peut pas arriver », a déclaré le défenseur de To lire plus

Belga

28 mars 2017 Diables Rouges – Nacer Chadli accuse le "manque de concentration"

Nacer Chadli, auteur des deux assists sur les buts de Christian Benteke, a été pour une bonne part dans l’avance des Diables Rouges (1-3) au repos de leur match face à la Russie, mardi soir à Sotchi. « Ensuite, il y a eu un manque de concentration », a analysé Chadli lire plus

Belga

28 mars 2017 Deux nouvelles compagnies à bas prix à Brussels Airport

Brussels Airport accueillera cet été deux nouvelles compagnies à bas prix: Wow Air, avec un vol quotidien sur Reykjavik, et Cobalt Air, qui propose deux vols par semaine sur Larnaca. Son nouvel horaire lancé le 26 mars, qui restera d’application jusqu’en octobre 2017, inc lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/