facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Un homme sème la panique à des terrasses de café à Paris avec un fusil factice

Un homme, instable psychologiquement, a semé la panique mercredi soir à des terrasses de café en plein centre de Paris avec un fusil automatique factice, sept mois seulement après les attentats du 13 novembre qui visaient notamment des terrasses parisiennes. L’homme, d’origine asiatique, a été interpellé dans la soirée de mercredi, a indiqué vendredi à l’AFP une source policière.

Placé en garde à vue, l’homme « n’a pas expliqué son geste », selon une source policière. Il a été conduit à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris pour un examen de comportement, a précisé une source judiciaire. La police a été appelée peu avant 23h30 par des personnes signalant « un homme armé qui s’apprêtait à tirer sur une terrasse » de café de la place Thorigny, dans le centre de la capitale, a raconté cette source, confirmant une information du journal le Parisien.

Sur place, les policiers n’entendent pas de coups de feu mais « aperçoivent un individu tenant une arme longue de type fusil automatique », a-t-elle détaillé. « Ils déclinent leur qualité et demandent à l’homme de poser son fusil à terre, ce qu’il fait, et il est immédiatement interpellé ». Les policiers découvrent alors que l’arme est factice.

De nombreuses personnes étaient présentes sur cette petite place du quartier historique du Marais où se trouvent plusieurs cafés et restaurants. « Certaines étaient traumatisées, notamment deux femmes enceintes particulièrement choquées qui ont été prises en charge par les pompiers. D’autres ont exprimé leur souhait de porter plainte », a expliqué la source policière.

Le 13 novembre, un commando de trois djihadiste a semé la mort aux terrasses de cafés et restaurants de l’est parisien, tuant 39 personnes à la kalachnikov, tandis que deux autres commandos attaquaient respectivement la salle de spectacle voisine du Bataclan et le Stade de France, en périphérie nord. En tout, 130 personnes ont été tuées dans ces attentats les plus meurtriers jamais commis en France.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

17 janvier 2017 "La patience des entreprises américaines envers le gouvernement belge n'est pas infinie"

Une décision doit être prise en matière d’impôt des sociétés, a insisté la Chambre de commerce américaine en Belgique (AmCham) mardi lors ses voeux de Nouvel An. « Nous devons décider rapidement », a répondu le ministre des Finances J lire plus

Belga

17 janvier 2017 Election président du PE – L'Italien Antonio Tajani élu président du Parlement européen

Antonio Tajani (PPE, droite et centre-droit) a été élu président du Parlement européen mardi soir lors du quatrième et dernier tour de l’élection, a annoncé le président sortant de l’hémicycle Martin Schulz. M. Tajani l’a emport lire plus

Belga

17 janvier 2017 TUI évacue ses clients présents en Gambie, après un avis de voyage négatif

Le tour opérateur TUI (ex-Jetair) a décidé d’évacuer mardi ses 225 clients présents en Gambie, après que le ministère des Affaires étrangères a modifié l’avis de voyage pour cette destination. « Tous les voyages non essentiels vers lire plus

Belga

17 janvier 2017 La femme du tueur d'Orlando inculpée pour aide indirecte à une organisation terroriste

La femme d’Omar Mateen, qui a tué 49 personnes dans une boîte de nuit gay d’Orlando en juin dernier, a été formellement inculpée mardi d’aide indirecte à une organisation terroriste et d’obstruction à la justice. D’après l’acte d’accusation, Noo lire plus

Belga

17 janvier 2017 Eclaboussé à son tour par le scandale, le président du comité d'éthique du cdH démissionne

Le vice-président de Nethys, Dominique Drion, a démissionné mardi des fonctions de président du comité de déontologie et d’éthique du cdH qu’il occupait jusqu’à présent, annonce mardi soir le site internet du Soir. Conseiller provincial lire plus

Belga

17 janvier 2017 Le taux de chômage plus bas à Bruxelles qu'à Anvers ou Gand

Le ministre bruxellois de l’Emploi Didier Gosuin (DéFI) s’est félicité mardi de la baisse du chômage dans la capitale, plus faible aujourd’hui qu’à Anvers ou Gand. « Il y a deux ans, le chômage en Région bruxellois était bien supérieur lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/