Un collectif citoyen sensibilise les visiteurs des serres royales au passé colonial belge

Alors que les serres royales de Laeken sont ouvertes au public jusqu’à demain/vendredi, un jeune collectif citoyen y a distribué des tracts jeudi après-midi pour sensibiliser au passé colonial de la Belgique, a appris Belga. « Considérées comme une fierté nationale belge, l’histoire de leur construction et de leur financement est totalement occultée de la mémoire collective belge », affirme le « Collectif Vérité Coloniale » dans un communiqué. Selon ce groupe récemment constitué et qui compte huit personnes par ailleurs impliquées dans d’autres organisations militantes, les serres de Laeken ont été édifiées grâce à l’apport de moyens financiers issus de l’occupation du Congo par la Belgique ainsi que du système esclavagiste développé par les plus hautes autorités belges.

Le collectif exige que la « vérité historique soit rétablie », notamment sur la responsabilité de la famille royale belge à l’époque.

Il demande également que le système éducatif belge participe à la diffusion de l’histoire coloniale de la Belgique en l’inscrivant dans les programmes scolaires.

L’action de jeudi est la première initiative du groupe. Il compte en organiser d’autres pour contrer « l’amnésie » de la Belgique vis-à-vis de son passé colonial, comme l’a indiqué Laini Benjamine, membre du collectif.

Partager l'article

05 mai 2016 - 16h55