Rhode-Saint-Genèse fait la chasse aux habitants qui n'arrachent pas leurs mauvaises herbes

La commune de Rhode-Saint-Genèse a accordé deux semaines de temps aux riverains pour qu’ils enlèvent les mauvaises herbes présentes sur les trottoirs. S’ils ne s’exécutent pas, les autorités communales confieront la tâche à une firme privée mais les coûts de cet entretien reviendra entièrement aux riverains en défaut. La commune leur infligera également une amende. « Dans notre règlement de police, il est indiqué depuis des années que les habitants sont responsables de ce type d’entretien. Mais tout le monde ne le fait pas. Il y a deux semaines, j’ai dès lors demandé aux agents de quartier de réaliser un inventaire des riverains négligents. Tous les habitants de la commune recevront prochainement une lettre où il leur sera mentionné qu’ils disposent de deux semaines pour enlever les mauvaises herbes sur leur trottoir. Dans le cas contraire, la tâche sera confiée à une société externe », indique dimanche le bourgmestre Pierre Rolin (IC-GB).
Les citoyens qui, malgré l’avertissement, n’enlèveraient toujours pas les mauvaises herbes, recevront alors une facture avec le coût d’entretien ainsi qu’une sanction administrative communale (sac).
Selon le bourgmestre Colin, il y a pour l’instant des dizaines d’habitations qui contreviennent au règlement.
Depuis un an et demi, les communes ne peuvent plus utiliser de pesticides pour détruire les mauvaises herbes. Beaucoup de communes transfèrent dès lors aux citoyens l’obligation de l’entretien des trottoirs.

Partager l'article

25 juin 2017 - 21h45