facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

RDC: Amnesty dénonce la répression brutale des opposants au maintien au pouvoir de Kabila

Amnesty International dénonce, dans un rapport publié mercredi, la répression systématique orchestrée par les autorités de République démocratique du Congo (RDC) à l’encontre des personnes opposées au fait que le président Joseph Kabila tente de conserver le pouvoir au-delà du nombre maximal de deux mandats que fixe la Constitution. Dans son rapport intitulé « ‘Ils veulent nous réduire au silence’: Report des élections et attaques contre l’opposition en République démocratique du Congo », l’ONG dénonce l’utilisation des institutions publiques par les autorités congolaises pour empêcher les personnes opposées au maintien au pouvoir du président Kabila de s’organiser et de s’exprimer.
Ainsi, à trois endroits, les autorités locales ont interdit toutes les manifestations et même mis fin à des réunions de partis politiques d’opposition qui ne se tenaient pas en extérieur, fustige Amnesty. « De nombreuses manifestations de l’opposition ont été déclarées interdites tandis que les sympathisants de la coalition au pouvoir ont pu se rassembler librement, avec l’aide de la police et des autorités locales. »
Les représailles concernent également les responsables politiques ayant quitté la coalition à la suite du désaccord lié au nombre maximal de mandats. C’est le cas de Moise Katumbi: l’homme d’affaires et personnalité politique avait annoncé vouloir se présenter face au président Kabila aux prochaines élections. Il a rapidement été inculpé d’avoir engagé des mercenaires et vendu une maison ne lui appartenant pas et risque de lourdes peines. M. Katumbi vit actuellement en exil.
D’autres cas similaires sont dénoncés par Amnesty. « La RDC foule aux pieds ses obligations régionales et internationales en matière de droits humains. Priver des personnes du droit à la liberté d’expression pourrait engendrer des violences alors que le climat politique est déjà tendu », a déclaré Sarah Jackson.
« La communauté internationale, notamment les partenaires régionaux de la RDC, doivent encourager les autorités à mettre fin rapidement à la vague de répression, à libérer sans condition tous les prisonniers politiques et à abandonner les charges pesant sur eux. »
Le chef de l’Etat est au pouvoir depuis 2001 et la Constitution lui interdit de se représenter. Mais l’opposition le soupçonne de manœuvrer pour s’accrocher à son poste, quitte à reporter la présidentielle censée avoir lieu avant la fin de l’année. La tenue du scrutin dans les délais constitutionnels est aujourd’hui devenue impossible.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 janvier 2017 Hôtel dévasté en Italie: trois nouveaux corps découverts

Trois corps de plus ont été découverts dans les décombres de l’hôtel du centre de l’Italie dévasté la semaine dernière par une avalanche, indiquent mardi sur Twitter les services de secours italiens. Le nombre de victimes confirmées attei lire plus

Belga

24 janvier 2017 Météo – Des nuages avant une percée du soleil l'après-midi

Mardi matin, le ciel sera souvent chargé avec par endroits du brouillard localement givrant et un risque de quelques faibles averses de neige, annonce l’Institut royal météorologique (IRM). Ensuite, le temps deviendra généralement sec avec des éclaircies ci lire plus

Belga

24 janvier 2017 Crise politique en RDC – L'opposant historique Tshisekedi quitte le pays en pleines négociations politiques

L’opposant historique congolais Étienne Tshisekedi a quitté Kinshasa tôt mardi matin pour Bruxelles alors que son parti négocie avec la majorité soutenant le président Joseph Kabila un partage du pouvoir jusqu’à la prochaine présidentielle en R lire plus

Belga

24 janvier 2017 Brussels Airport traîne Charleroi devant la justice européenne

Brussels Airport a introduit le 29 novembre une demande d’intervention en soutien à la Commission européenne devant le tribunal de l’Union européenne, rapporte L’Echo mardi. Les dirigeants de l’aéroport national entendent ainsi s’opposer au recours de la Sowaer qui contes lire plus

Belga

24 janvier 2017 Les mesures protectionnistes de Donald Trump menacent 5.000 emplois en Belgique

Si le nouveau président américain Donald Trump instaure des droits de douane plus élevés comme il l’a promis, de 1.200 à 5.000 emplois belges seraient en péril, écrit De Tijd mardi. Ces mesures protectionnistes pourraient également coûter lire plus

Belga

24 janvier 2017 Stade National – La N-VA demande de ne pas octroyer de permis de bâtir pour le Stade National

La N-VA veut que les autorités flamandes bloquent l’octroi du permis de bâtir pour le Stade National, rapporte De Tijd mardi. Cette décision revient normalement à la commune de Grimbergen, mais la Flandre joue néanmoins un rôle important dans ce dossier. Si l’ lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/