facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Présidentielle française – Hamon creuse l'écart au fur et à mesure du dépouillement

L’ancien ministre de l’Education Benoit Hamon était crédité en fin de soirée, dimanche, de 36% des voix, selon des résultats partiels du premier tour de la primaire organisée par le PS, en France. Au fur et à mesure du dépouillement, le vainqueur a creusé l’écart sur son poursuivant, l’ancien Premier ministre Manuel Valls, qui a recueilli 31,3% des suffrages selon ces mêmes résultats. Le chantre du « Made in France », Arnaud Montebourg, a été distancé avec seulement 17,6% des suffrages. Les quatre autres candidats, l’ancien ministre socialiste Vincent Peillon, la présidente du Parti radical de gauche Sylvia Pinel et deux écologistes, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias, ont atteint des scores allant de 1 à 6,8%.
A l’issue d’une campagne rythmée par trois débats télévisés en huit jours, le scrutin a mobilisé moins de deux millions d’électeurs venus départager les sept prétendants. Un score médiocre, alors que plus de quatre millions de personnes s’étaient déplacés pour la primaire de la droite en novembre.
Celui qui sortira vainqueur de cette primaire dimanche prochain n’est pas assuré d’être au second tour de la présidentielle, tant la campagne est dominée par la droite et l’extrême droite. Pour l’instant, ce second tour s’annonce comme un duel entre le conservateur libéral François Fillon et la patronne de l’extrême droite Marine Le Pen, galvanisée par le Brexit et l’arrivée au pouvoir de Donald Trump aux Etats-Unis. Un troisième homme les talonne: Emmanuel Macron. A 39 ans, cet ancien ministre du gouvernement socialiste s’est lancé sans passer par la case primaire et suscite l’affluence dans ses meetings avec son message « ni droite ni gauche », « progressiste » et pro-européen. Sa candidature en solo, ajoutée à celle du trublion de l’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon, en quatrième position dans les sondages, fait de l’ombre à une gauche socialiste en plein désarroi.
Incarnée par Benoît Hamon (8%) ou Manuel Valls (9%), la gauche socialiste n’arriverait qu’en cinquième position du premier tour de l’élection présidentielle, loin derrière Marine Le Pen (27%), François Fillon (26%), Emmanuel Macron (20%) et Jean-Luc Mélenchon (13%), selon un sondage Ipsos Sopra steria diffusé dimanche.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 Belfius impose la loi du silence à ses clients

Belfius a envoyé un courrier comminatoire à certains de ses clients dont le taux d’intérêt du crédit immobilier est passé en négatif, rapporte Het Laatste Nieuws samedi. Il s’agit des clients disposant d’un contrat à intérêt variabl lire plus

Belga

19 août 2017 Le Fédéral planche sur la vente d'une 2e tranche de BNP

Le gouvernement Michel envisage la vente d’une tranche supplémentaire des actions qu’il détient dans la banque française BNP Paribas, rapportent samedi Le Soir et De Tijd. Le gouvernement a en effet récemment donné son feu vert à la Société f lire plus

Belga

19 août 2017 Les agressions envers des agents de la SNCB repartent à la hausse

Pour la première fois depuis 2010, le nombre d’agression envers le personnel de la SNCB repart à la hausse, avec 238 agressions et durant le premier trimestre 2017, donnant lieu à 592 jours d’incapacité de travail, rapportent les titres Sudpresse et Het Nieuwsblad samedi. lire plus

Belga

19 août 2017 Magnette: "J'ai sous-estimé le sens de l'irresponsabilité politique de B. Lutgen"

« J’ai sous-estimé le sens de l’irresponsabilité politique de Benoît Lutgen (cdH) », affirme samedi l’ancien ministre-président wallon Paul Magnette (PS), dans un entretien accordé à L’Echo. « J’ai été surpris. Et ai sous-estimé le sens de l lire plus

Belga

19 août 2017 Un autre proche d'un leader du cartel Sinaloa arrêté aux Etats-Unis

Alvaro Lopez-Nunez, frère d’un haut responsable du cartel de drogue Sinaloa, Damaso Lopez-Nunez, a été arrêté aux Etats-Unis dans la ville de Nogales, à la frontière avec le Mexique, selon un communiqué du département américain de lire plus

Belga

19 août 2017 La ferme d'Hougoumont à l'heure écossaise ces 19 et 20 août

La ferme d’Hougoumont, à Braine-l’Alleud, accueille ce week-end la deuxième édition des Scottish Days. Cette ferme qui constitue un haut lieu de la bataille de Waterloo servait déjà de cadre aux Scottish Days 2016, attirant 6.000 personnes pour cette premièr lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/