Sur BX1 TV Maintenant : "L’Interview"

Pékin espère "une rencontre réussie" avec Trump

La Chine a dit vendredi espérer « une rencontre réussie » la semaine prochaine entre les présidents chinois et américain, alors que Donald Trump a prédit un face-à-face « très difficile » avec Xi Jinping. « La Chine comme les Etats-Unis attachent une grande importance à la prochaine rencontre présidentielle », a déclaré devant la presse le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zheng Zeguang, au lendemain de l’annonce de la visite du président Xi Jinping jeudi et vendredi prochains à Mar-a-Lago, la luxueuse résidence de Donald Trump en Floride.
« Les deux parties espèrent que la rencontre soit une réussite, afin de donner le bon cap au développement des relations bilatérales », a-t-il déclaré, en réponse à une question sur le dernier tweet du président américain, qui a dit jeudi prévoir une rencontre « très difficile » avec son homologue chinois.
« Les deux présidents auront un échange de vues approfondi sur les relations bilatérales dans la nouvelle ère et sur les questions d’intérêt commun », s’est borné à déclarer le vice-ministre, sans entrer dans le détail des discussions.
Alors que Donald Trump a évoqué dans son tweet le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine, M. Zheng a assuré que son pays ne cherchait pas à dégager un excédent avec les Etats-Unis.
« Il n’est pas dans notre intention de stimuler nos exportations par des dévaluations compétitives », a-t-il déclaré, comme en réponse aux accusations de Donald Trump qui a par le passé souvent accusé la Chine de laisser filer sa monnaie.
Le vice-ministre a fait valoir qu’en soutenant sa demande intérieure, la Chine allait permettre une hausse des importations américaines. Il a aussi invité Washington à assouplir ses contrôles à l’exportation des produits de haute technologie en direction de la Chine.
M. Zheng a souligné que les investissements chinois avaient considérablement augmenté ces dernières années aux Etats-Unis, ce qui a permis de « créer des emplois pour les gens et aussi de réduire le déséquilibre commercial ».
Durant sa campagne électorale, M. Trump a accusé la Chine d’avoir « volé » des millions d’emplois aux Etats-Unis. Il a également menacé d’imposer des droits de douane punitifs aux importations chinoises.

Partager l'article

31 mars 2017 - 06h30