Pascale Peraïta refusera de répondre aux questions de la commission d'enquête

L’ex-présidente du CPAS de Bruxelles Pascale Peraïta refusera de répondre aux questions de la commission d’enquête sur le fonctionnement du Samusocial, relaie lundi la RTBF sur son site web. L’avocat de Mme Peraïta l’a fait savoir par courrier aux membres de la commission. « Conformément aux normes de droit belge et supranationales concernant le droit au silence et tout en voulant respecter pleinement le secret de l’instruction, ma cliente, sur mes conseils, a d’ores et déjà fait le choix de ne répondre à aucune question en provenance des commissaires, décidant ainsi de réserver toutes ses déclarations pour les autorités judiciaires », indique Quentin Wauters.  « Ce faisant, la convocation de ma cliente ne parait pas indispensable à l’avancée de vos travaux. »

Pascale Peraïta, ex-présidente du CPAS de Bruxelles, a été administratrice déléguée du Samusocial, l’ASBL qui propose une aide d’urgence aux sans-abri. Elle est mise en cause pour la gestion de l’ASBL et l’octroi de jetons de présence élevés aux administrateurs.

Partager l'article

26 juin 2017 - 17h30