Pas de festival mondial de folklore mais un week-end de "Fiesta Latina" à Jambes

Pour la première fois en 56 ans d’existence, le festival mondial de folklore de Jambes (Namur) n’aura pas lieu cette année. La 53e Européade du Folklore, qui s’est tenue à Namur en juillet, prive en effet de tous subsides et aides logistiques l’ASBL du festival mondial de folklore de Jambes, soit un montant de 30.000 euros. L’organisation prévoit néanmoins une « Fiesta Latina » du 19 au 21 août.
La Fiesta Latina est un week-end festif autour de la musique latine. « Une formule plus light (que le festival mondial de folklore), mais permettant de garder une activité et de faire le pont entre les deux années », explique Maria Teresa Rodriguez Rocha, co-présidente de l’ASBL.
Pour cet événement, les organisateurs comptent sur le soutien de la Province qui n’a pas réduit son subside habituel d’un montant de 2.500 euros. Le programme sera nettement plus léger que l’an passé puisque seuls deux groupes seront présents sur huit. Cette année, pas de messe, de réception et de cortège, mais une place plus importante dédiée aux participants.
L’ASBL mise sur deux groupes de danses folkloriques, l’un équatorien aux rythmes andins et traditionnels, l’autre mexicain aux rythmes typiques d’Amérique centrale. Trois spectacles d’une heure trente sont prévus ainsi qu’une soirée dansante animée par les musiciens des deux groupes et l’ensemble musical de Boris Motte, « Luna Nueva ».
Par ailleurs, l’un des spectacles sera dédié à l’intergénérationnel et des stages d’initiation sont également prévus le samedi. Si le festival est habituellement organisé sous un chapiteau et peut accueillir jusqu’à 600 personnes par jour, « Fiesta Latina » se déroulera à l’espace Laloux situé à Jambes avec une capacité maximale de 200 personnes par spectacle.
Et ce, en attendant la 57e édition du festival mondial de folklore de Jambes qui aura bien lieu du 18 au 21 août 2017, avec cette fois le soutien de la Ville de Namur, assurent les organisateurs.

Partager l'article

10 août 2016 - 13h55