Ouverture de la saison balnéaire en Wallonie: 25 zones de baignade accessibles au public

Vingt-cinq zones de baignade seront ouvertes au public durant la saison balnéaire qui débute ce mercredi 15 juin et prendra fin le 15 septembre en Wallonie, indique le ministre régional de l’Environnement Carlo Di Antonio dans un communiqué. La Wallonie compte 33 zones de baignade officielles, dont 25 seront ouvertes durant la saison estivale en raison de leur conformité aux critères de qualité. Les huit autres seront interdites. « Tous ces sites font l’objet de contrôles réguliers, notamment en termes bactériologiques, par l’administration wallonne », explique le ministre, qui observe une amélioration des zones de baignade wallonnes depuis plusieurs années.

« Entre 2010 et 2015, le nombre de sites conformes est passé de 20 à 25, et le nombre de sites d’excellente qualité est passé de 9 à 16 », précise-t-il. Parmi les sites désignés conformes à la baignade, neuf se trouvent dans la province de Luxembourg, sept de Namur et cinq de Hainaut. La province de Liège en compte également trois et le Brabant wallon une.

Les huit sites non conformes (l’Amblève à Coo, le Lac de Neufchâteau, la Semois à Lacuisine, l’Ourthe à Hotton, l’Ourthe à Noiseux, la Lesse à Pont-à-Lesse, la Lesse à Hulsonniaux et la Lesse à Houyet), à l’exception du Lac de Neufchâteau, sont localisés en rivière où la qualité bactériologique est largement dépendante des conditions météorologiques. Elle se dégrade lors des événements pluvieux à la suite notamment du ruissellement de terres agricoles et de pâturages, de rejets d’égouts ou encore du débordement des déversoirs d’orage.

Quatre autres zones de baignade officielles viennent par ailleurs d’être définitivement supprimées en raison de la qualité médiocre de l’eau. Il s’agit des sites de Nonceveux, Belvaux, Ouren et Royompré. Ils étaient très peu fréquentés, peu propice à la baignade et ne disposaient d’aucune infrastructure aménagée, affirme le ministre.

Partager l'article

15 juin 2016 - 09h45