Nigeria : une attaque de Boko Haram repoussée, seize rebelles tués

Les militaires nigérians ont annoncé lundi avoir repoussé une attaque du groupe armé islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, tuant seize rebelles. Les soldats basés dans la ville-garnison de Kangarwa ont porté « un coup décisif aux insurgés en en tuant 16 », a déclaré dans un communiqué le colonel Sani Usman, selon lequel ces affrontements ont eu lieu dimanche. « Malheureusement, un officier et onze soldats ont été blessés », a-t-il ajouté.
Une cache d’armes et de munitions des rebelles a par ailleurs été découverte au cours de cette opération.
Boko Haram, qui cherche à imposer une loi islamique stricte dans le nord du Nigeria, a subi de nombreux revers militaires depuis l’arrivée au pouvoir du président nigérian Muhammadu Buhari en mai 2015.
Sa force de frappe est beaucoup moins importante qu’il y a deux ans mais le conflit, qui a fait plus de 20.000 morts et entraîné le déplacement de 2,6 millions de personnes depuis 2009, est toujours en cours dans toute la région du lac Tchad.

Partager l'article

16 août 2016 - 00h25