Mme Homans veut durcir encore les critères de reconnaissance des mosquées en Flandre

La ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans, a annoncé dimanche vouloir renforcer les critères pour la reconnaissance des communautés religieuses locales – comme les mosquées – en leur réclamant un « plan financier clair ». Invitée sur le plateau de la chaîne de télévision privée VTM, elle a aussi affirmé que chaque communauté religieuse devait clairement déclarer que les lois belges « priment sur la sharia ».

Mme Homans (N-VA) est compétente pour la reconnaissance des mosquées.

Elle a déclaré avoir envoyé 43 dossiers au ministre fédéral de la Justice, Koen Geens (CD&V), pour avis. Ce dernier a rendu un avis positif pour vingt mosquées.

« Mais ce n’est qu’une feuille A4 », a souligné Mme Homans.

Elle a ajouté qu’elle ne reconnaitrait plus de mosquée sans un rapport détaillé, au cas par cas, de la Sureté de l’Etat. « Je ne veux pas de compromis avec la sécurité dans le climat actuel », a dit la ministre.

Elle a expliqué vouloir renforcer les critères de reconnaissance par deux mesures concrètes: le dépôt par chaque culte d’un plan financier clair, avec le détail des modes de financement et la signature d’un document confirmant l’adhésion à la Convention européenne des droits de l’homme. « Nos lois se situent au-dessus de la sharia, cela doit être très clair », a conclu Mme Homans.

Partager l'article

12 février 2017 - 17h20