M. De Backer a promis de ne pas disperser les agents de l'inspection sociale

« Monsieur De Backer s’est engagé à ce que nous restions ensemble », a indiqué lundi midi Pol Neuville, directeur de l’inspection sociale en région bruxelloise, à l’issue d’une rencontre avec le secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude sociale. Parallèlement à cette rencontre, une centaine d’agents de l’inspection sociale ont manifesté contre le démantèlement de leur service devant la Tour des Finances à Bruxelles. Pendant cette action de protestation, M. De Backer (Open VLD) a accepté de rencontrer une délégation du personnel. Selon Pol Neuville, qui en faisait partie, le secrétaire d’Etat s’est engagé à ne pas séparer les agents de l’inspection sociale dans différents services, ce qui était l’une de leurs revendications.

Pour le reste, il a « entendu » les arguments du personnel pour que l’inspection sociale garde la totalité de ses compétences. « Nous avons aussi insisté sur notre besoin d’indépendance et sur l’importance de nos liens avec les auditeurs du travail et les juges d’instruction », a poursuivi M. Neuville. « Nous espérons une décision du secrétaire d’Etat à la fin de cette semaine. En attendant, nous allons continuer à travailler loyalement et montrer que nous sommes un service à la pointe dans la lutte contre la fraude sociale », a-t-il conclu.

Philippe De Backer a annoncé il y a une dizaine de jours son intention de disperser les agents de la DG Inspection sociale du SPF Sécurité sociale dans d’autres services d’inspection, comme le contrôle des lois sociales, l’Onem, l’ONSS, l’Inami et l’Inasti.

S’ils ne n’opposent pas à une rationalisation du paysage institutionnel de l’inspection, les agents de l’inspection sociale craignent l’impact d’une telle réforme sur leur expertise, en particulier dans la lutte contre les phénomènes de fraude lourde: fraude sociale à grande échelle, travail illégal et exploitation économique, occupation transfrontalière et dumping social. Ils dénoncent aussi une remise en cause de leur indépendance.

Partager l'article

26 septembre 2016 - 13h00