Londres va permettre à ses soldats d'être exemptés du droit humanitaire européen

La Grande-Bretagne va faire en sorte que ses militaires puissent être exemptés du droit humanitaire européen afin d’éviter des poursuites abusives à la suite d’opérations extérieures, a annoncé mardi la Première ministre Theresa May. Le projet permettra aux militaires de ne pas être soumis à la Convention européenne sur les droits de l’homme lorsqu’ils participent à des conflits à l’étranger, en fonction des circonstances.
« Mon gouvernement fera en sorte que nos troupes soient reconnues pour le travail incroyable qu’elles font. Ceux qui servent en première ligne auront notre soutien lorsqu’ils rentrent à la maison », a déclaré Mme May dans un communiqué.
« Nous leur offrirons notre gratitude et nous mettrons fin à l’industrie de plaintes vexatoires qui a poursuivi ceux qui ont servi dans les précédents conflits », a-t-elle dit.
« Notre système juridique a été exploité pour porter des accusations fausses contre nos soldats sur une échelle industrielle », a affirmé le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon.
Dans son communiqué, le gouvernement a précisé que tout en étant exemptés de la Convention européenne des droits de l’homme, les militaires britanniques continueraient à observer les Conventions de Genève.

Partager l'article

04 octobre 2016 - 04h10