Les négociations européennes sur la fin des frais de roaming aboutissent

Les négociations entre le Parlement européen, le Conseil et la Commission sur la fin des frais d’itinérance téléphonique (ou roaming) pour les consommateurs dans l’UE à partir du 15 juin ont abouti mercredi en début de nuit. Les représentants des trois institutions ont conclu un accord sur les prix de gros entre opérateurs, fixés à 0,032 euro par minute pour les appels et 0,01 euro pour les sms, selon un communiqué de l’exécutif européen. En ce qui concerne les données internet, une réduction progressive est prévue: 7,7 euros/GB à partir du 15 juin, 6 euros/GB dès le 1er janvier 2018, 4,5 euros/GB en 2019, 3,5 euros/GB en 2020, 3 euros/GB en 2021 et enfin 2,5 euros/GB en 2022. « Il s’agissait de la dernière pièce du puzzle. Dès le 15 juin, les Européens pourront voyager sans frais d’itinérance. Nous nous sommes aussi assurés que les opérateurs puissent continuer à se faire concurrence pour offrir les offres les plus attractives sur leurs marchés locaux », a commenté le commissaire en charge du Marché unique numérique, Andrus Ansip.

Les nouvelles règles européennes permettront à tous les voyageurs qui utilisent une carte SIM dans un Etat membre, dans lequel ils résident ou avec lequel ils ont des liens stables, d’utiliser leur téléphone mobile dans n’importe quel autre pays de l’UE, comme ils le feraient à la maison.

La conclusion d’un accord politique entre les institutions sur les prix de gros entre opérateurs constituait la dernière étape nécessaire pour implémenter la fin des frais d’itinérance pour les consommateurs dès le 15 juin. Si les consommateurs venaient à excéder les limites de leur contrat en matière de roaming lors de voyages dans l’UE, les frais supplémentaires qui leur seraient imposés ne pourront pas être plus élevés que ceux fixés pour les prix de gros.

Partager l'article

01 février 2017 - 08h15