Les médecins indépendants travaillant dans les prisons plus payés depuis septembre

L’association IMAS, qui regroupe des médecins indépendants travaillant dans la plupart des prisons de Wallonie et de Bruxelles, a déploré mardi qu’un accord passé en mars 2014 avec la ministre de la Justice de l’époque, Annemie Turtelboom, ne soit plus respecté. Celui-ci prévoyait que les honoraires seraient désormais payés chaque mois et sans interruption en cours d’année. Mais, mardi, ces médecins attendaient toujours le paiement de leurs honoraires de septembre, octobre, novembre et décembre 2016. Le SPF Justice promet une solution rapide. « Notre code de déontologie et la loi nous interdisent d’arrêter nos activités et de punir, de ce fait, une deuxième fois les patients détenus dont nous avons la charge. L’administration pénitentiaire était en vacances mais, nous, nous sommes restés au poste, même pendant ces jours de fête qu’elle nous a gâchés », fustige le Dr Paul Gourdin, au nom des médecins de prison.

Celui-ci confirme aussi que ces retards dans le paiement des honoraires n’ont suscité aucune explication ni excuse de la part de l’administration ces dernières semaines.

L’administration pénitentiaire a, pour sa part, confirmé le problème et promis que ses services travaillaient pour apporter une solution rapide. Les honoraires en retard pourraient dès lors être payés dans les jours à venir et devraient en tout cas l’être entièrement avant la fin du mois de janvier.

Partager l'article

03 janvier 2017 - 19h55