Les infractions touchent à 80% des transporteurs immatriculés à l'étranger

Sur les 5.145 infractions constatées en Wallonie sur la redevance au kilomètre des poids lourds de plus de 3,5 tonnes, 80% portent sur des véhicules immatriculés à l’étranger, a indiqué lundi le ministre wallon du Budget, Christophe Lacroix, en commission du parlement wallon. Ces 5.145 infractions ont été constatées entre l’entrée en vigueur de la « taxe kilométrique » (1er avril 2016) et le 31 décembre dernier. Sur cette période, la moitié des amendes établies ont déjà été perçues, le solde ayant été enrôlé, a précisé le ministre, en réponse à une question de Jean-Luc Crucke (MR).

Les trois agents en charge du contentieux administratif ont reçu 572 dossiers de réclamation, dont 141 sont toujours pendants.

Certains boîtiers enregistreurs dans les cabines des routiers (OBU) ont eu un « comportement suspect » qui a amené l’administration à dégrever les amendes, au bénéfice du doute. Mais ces cas sont rares: seuls 41 dossiers ont mené à des dégrèvements, pour un montant de 53.000 euros, « ce qui reste purement anecdotique », a relevé M. Lacroix (PS), et prouve que la volonté de l’administration n’est certainement pas de remettre en cause la redevance.

Toute infraction peut générer une amende administrative de 1.000 euros par période de trois heures, selon le décret de 2015

Partager l'article

30 janvier 2017 - 17h50