Les films chinois raflent la mise au plus grand festival du film d'Asie

Les deux principaux prix du plus grand festival du film d’Asie ont été décernés samedi matin à des films chinois, les juges saluant leurs deux visions très différentes de la réalité moderne de leur pays. « The Knife in the Clear Water », de Wang Xuebo, et « The Donor », de Zang Qiwu, ont été déclarés vainqueurs du prix « Nouveaux talents » au 21e Festival international du film de Busan (Biff), en Corée du Sud.

Les réalisateurs ont reçu leurs prix et les 30.000 dollars (27.300 euros) qui les accompagnent samedi soir, lors de la clôture officielle du festival.

« Ces films étaient incroyables », a déclaré le réalisateur malien Souleymane Cissé, président du jury. « Ils étaient ambitieux et sortaient de l’ordinaire ».

Le film de Wang Xuebo, son premier, présente une vision lyrique de la vie souvent rude dans un village de montagne. Les juges ont salué une production « extrêmement photogénique » qui « sert de toile de fond à une parabole poétique sur le chagrin et la liberté ».

Quant à Zang Qiwu, il s’est intéressé, lui aussi pour son premier film, au problème des transplantations d’organes. « Le film, au script excellent, joue autant sur les images que sur un timing impeccable et un superbe jeu d’acteurs. La conclusion est déchirante: si vous résistez à la destinée, vous allez perdre », a estimé Souleymane Cissé

Partager l'article

17 octobre 2016 - 08h25