Le suspect des attentats de Berlin a cherché comment fabriquer des explosifs

Le principal suspect de l’attentat sur un marché de Noël à Berlin, le Tunisien Anis Amri, a cherché sur internet comment fabriquer des explosifs et a également communiqué avec l’État islamique (EI), rapportait le New York Times mercredi soir. Le jeune de 24 ans a contacté l’organisation extrémiste au moins une fois. Il figurait également sur la No-Fly List américaine, qui reprend les noms des personnes interdites de voyage vers ou depuis les Etats-Unis en avion, affirme le journal, citant un officiel américain anonyme. Anis Amri, qui possède différents pseudonymes, est suspecté d’avoir commis l’attentat sur le marché de Noël de Berlin, qui a blessé 48 personnes et lors duquel 12 personnes ont perdu la vie, dont le chauffeur polonais du camion, retrouvé mort dans la cabine du véhicule.

Des documents d’identité appartenant à Anis Amri ont été trouvés dans le camion après l’attaque. L’homme était surveillé par les autorités entre mars et septembre et il était soupçonné de préparer un braquage pour acheter des « armes automatiques et probablement ensuite, avec l’aide de complices qu’il voulait trouver, commettre un attentat », ont indiqué les enquêteurs à Berlin.

La surveillance n’avait pas fourni de preuves suffisantes pour étayer les charges contre lui.

Le pronostic vital de quatorze des blessés est toujours engagé.

Partager l'article

22 décembre 2016 - 07h50