Le Roi Philippe rend visite aux soldats de l'OTAN basés en Lituanie

Le roi Philippe et le ministre de la Défense Steven Vandeput ont rendu visite jeudi aux soldats belges participant au déploiement de l’Otan en Lituanie visant à sécuriser la frontière avec la Russie. La Belgique participe à la « présence avancée renforcée » (en anglais « Enhanced Forward Presence », EFP), qui consiste à déployer quatre « robustes » bataillons multinationaux dans chacun des trois pays baltes et en Pologne, non loin de la frontière avec la Russie. Ce renforcement de la présence militaire alliée sur son flanc est a été décidé lors du sommet atlantique de juillet dernier à Varsovie.

Les Belges, au nombre d’une centaine, sont basés à Rukla, en Lituanie, à quelque 150 kilomètres de la frontière russe. Ils sont placés sous commandement allemand. Des Néerlandais, des Luxembourgeois et des Norvégiens participent également à cette bataillon. Les Belges sont affectés à des tâches de soutien logistique.

Le roi Philippe, qui avait revêtu son uniforme militaire pour l’occasion, et le ministre Vandeput ont assisté jeudi à une démonstration logistique et se sont entretenus avec les militaires.

M. Vandeput (N-VA) a justifié l’utilité d’une telle mission. « Nous montrons aux Russes que nous soutenons nos partenaires et que nous sommes vigilants. » Le fait que la Roi vienne sur place est perçu comme « un coup de pouce pour les troupes », selon le ministre.

Les Lituaniens apprécient également la présence belge, comme l’a démontré l’accueil de la présidente Dalia Grybauskaite à Vilnius. Elle a indiqué que « la sécurité de l’Alliance (atlantique) commence par les Etats baltes, ajoutant observer une activité militaire accrue à la frontière orientale et rappelant les tentatives russes d’influencer les résultats des élections en Europe occidentale ».

Partager l'article

04 mai 2017 - 16h55