Le président du Parlement européen espère qu'il n'y aura pas de "réaction en chaîne"

Le président allemand du Parlement européen, Martin Schulz, a exprimé l’espoir qu’il n’y aurait pas de « réaction en chaîne » après le référendum britannique tandis que le ministre allemand des Finances jugeait que la procédure claire sortie de l’UE était « un gage de sécurité ». « La réaction en chaîne que les eurosceptiques célèbrent maintenant un peu partout n’aura absolument pas lieu », a affirmé M. Schulz, dans une déclaration à la télévision publique, tout en déclarant qu’il allait discuter avec (la chancelière) Angela Merkel des moyens de l’éviter ».

« Je ne suis pas choqué », a-t-il également déclaré, ajoutant: « nous nous étions préparés ». « Nous respectons ce résultat mais la Grande-Bretagne a décidé de partir », a-t-il regretté.

« Cela va avoir des conséquences et je ne crois pas que d’autres pays vont être encouragés à suivre ce chemin dangereux », a souligné M. Schulz, pointant « la grande responsabilité » du Premier ministre britannique David Cameron dans ce vote.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a affirmé qu’il « aurait souhaité un autre résultat » mais dit « respecter l’issue du référendum britannique ». « Maintenant, nous devons regarder vers l’avant et faire avec cette situation, c’est pourquoi je suis en contact étroit avec mes partenaires au sein du G7 », a souligné le ministre dans une déclaration envoyée aux journalistes.

« La procédure pour une sortie de l’Union européenne est clairement établie. C’est un gage de sécurité », a estimé M. Schäuble.

Partager l'article

24 juin 2016 - 09h30