Le président sud-soudanais ordonne un cessez-le-feu avec effet immédiat

Le président sud-soudanais Salva Kiir a ordonné lundi un cessez-le-feu prenant effet à 18H00 locales (17H00 HB), après trois jours de combats dans la capitale Juba entre forces loyalistes et ex-rebelles, a annoncé le ministre de l’Information, Michael Makuei. « Le président a réitéré son engagement en faveur de la mise en oeuvre continue de l’accord (de paix), dans l’esprit et la lettre, et a donc publié un décret ordonnant la cessation des hostilités avec effet immédiat » à partir de 18H00 locales, selon un communiqué lu par M. Makuei à la télévision d’Etat (SSBC). Tous les commandants de l’armée gouvernementale (SPLA) se voient donner « l’ordre de cesser tout combat et d’obéir à ce décret, de contrôler leurs forces et de protéger la population civile et ses biens », selon les termes du décret. Ils doivent également « assurer la protection de tout groupe ethnique qui pourrait être visé par certains éléments au sein de leurs forces, et tout (soldat de la) SPLA-IO (ex-rébellion) qui se rend à la SPLA doit être protégé », ajoute-t-il.

Juba est le théâtre depuis vendredi de combats violents opposant forces pro-gouvernementales, fidèles au président Salva Kiir, et ex-rebelles, répondant aux ordres du vice-président Riek Machar. Les combats ont fait « plus de 300 morts » dans la seule journée de vendredi, a précisé M. Makuei. Aucun bilan n’est disponible pour les jours suivants.

Partager l'article

11 juillet 2016 - 18h00